Comment savoir si une chambre est trop humide ou trop sèche ?

Humidité

Connaître le taux d’humidité d’une chambre est nécessaire et très important. Une chambre trop humide où trop sèche peut avoir de graves répercussions sur votre santé ainsi que votre habitation. Le taux normal d’humidité pour une maison saine est compris entre 40% et 60%. Ce taux varie selon les saisons, le nombre de personnes occupant la pièce, le type d’habitation…

En dessous de 40% il est considéré que l’aire ambiant est trop sec, en revanche si cela dépasse les 60%, un réel problème d’humidité est à signaler. Quels sont les signes qui peuvent nous indiquer si une chambre est à tendance trop humide ou trop sèche ?

Quels sont les signes d’une chambre humide ?

Lorsqu’une chambre est trop humide, il est conseillé d’utiliser un déshumidificateur. Il est très facile de reconnaître si une chambre est trop humide, il suffit d’être attentif aux signes suivants :

  • Le linge humide qui ne sèche pas correctement et qui sent mauvais.
  • Apparition de moisissures sur les murs et dans les placards.
  • Avoir des gouttelettes d’eau sur les murs. Cela peut avoir lieu soit par voie de condensation de l’humidité ambiante si c’est sur les surfaces intérieures, soit par infiltration de l’eau venant de l’humidité extérieur si cela arrive sur les surfaces extérieures.
  • Décollement du papier peint.
  • Gondolement des peintures et décollement des plinthes.
  • Prolifération de micro-organismes et de bactéries ou de champignons qui peuvent être à l’origine d’allergie, de mauvaises odeurs, moisissures… etc.
  • Problème se santé, tels que difficulté respiratoire, asthme, allergies…etc

Quels sont les signes d’une chambre sèche ?

S’il est très facile de reconnaître une chambre humide, il est néanmoins un peu plus compliqué de remarquer si elle est sèche. Il faudrait être beaucoup plus attentif aux signes de santé et aux réactions de notre organisme, plutôt qu’aux signes physiques qui peuvent se manifester sur l’infrastructure.

Les signes sur votre santé

  • Avoir des maux de tête.
  • Avoir la gorge sèche et des soifs nocturnes.
  • Développer des rhinites, saignement du nez, peau sèche et lèvres gercées, des yeux qui piquent, muqueuses sèches.
  • Étourdissement, gène dans la respiration, baisse de l’attention et avoir un inconfort général.

Les signes sur votre habitation ou infrastructure

  • avoir beaucoup de poussières.
  • Présence d’électricités statiques sur les objets.
  • Développement de bactérie et de virus.
  • Apparition de fissures sur les murs, et sur les meubles en bois et parquet.

Afin d’éviter tous ces désagréments dû à un mauvais taux d’humidité dans une pièce, il est recommandé de mesurer l’hygrométrie de la chambre. L’idéal serait d’avoir un taux d’humidité entre 40 % et 60% dans l’aire afin d’avoir une chambre agréable à vivre, ni trop humide, ni trop sèche. Le taux est calculé selon plusieurs critères : la surface, le nombre de personnes dans la chambre, la température extérieure et intérieure… Pour cela l’utilisation  d’un humidimètre ou d’un hygromètre est recommandé. L’humidimètre est utilisé pour mesurer le taux d’humidité des objets ou des matériaux, tandis que l’hygromètre sert à mesurer le taux d’humidité de l’air ambiant d’un espace. Vous pouvez en savoir plus sur https://humidimetre.net/.

Néanmoins afin de cibler les causes d’une forte humidité ou d’une chambre trop sèche, il est préférable de faire appel à des professionnels afin d’identifier le problème et de le résoudre à la base pour pérenniser le résultat.